Discrimination: Un couple de lesbiennes prier de sortir d’un Tim Hortons, en Ontario

Incident déplorable- Encore un blâme sévère et public

Expulsé en raison de leur orientation sexuelle –

BLENHEIM, Ont. – Des dizaines de personnes prévoient manifester devant un établissement de la chaîne Tim Hortons, en Ontario, jeudi, après qu'un couple de lesbiennes eut raconté avoir été expulsé des lieux en raison de leur orientation sexuelle.

Une porte-parole de la compagnie Tim Hortons a expliqué que les deux femmes avaient dû quitter après avoir «dépassé la limite acceptable de démonstrations d'affection en public» lors de leur présence au café de Blenheim, il y a trois semaines.

Bien que la chaîne ait présenté ses excuses pour ce «malentendu» à Riley Duckworth, 25 ans, et à sa partenaire Patricia Pattenden, 23 ans, Mme Duckworth affirme de son côté ne pas être satisfaite.

Duckworth affirme qu'elle et sa partenaire Patricia Pattenden, étaient à l'extérieur à boire du café avec un groupe de parents et amis et j'ai vu un homme nous regarder de l'intérieur du restaurant.

Elle dit peu de temps après, l'homme alla vers le comptoir, et quelques minutes plus tard, le directeur adjoint est sorti et leur a demandé au couple de cesser de faire ce qu'elles faisaient et les a invités à sortir du restaurant.

Duckworth a dit que sa partenaire avait sa main autour de sa taille, et l'avait embrassée sur la joue une ou deux fois mais elle nie qu'ils étaient à tâtons.

Des prières pour leur âmes?

«Le directeur a dit que notre comportement était inapproprié et que c'était un établissement familial et convivial et nous a donné 5 minutes pour quitter si non il appellerait la police, a dit Duckworth.

Même un pasteur d'une église locale qui était sur le lieu avec plus d'une douzaine de personnes dans le stationnement a demandé de «prier pour les âmes du couple", selon Duckworth.

Un groupe Facebook a été créé dimanche soir appelant à une manifestation à l'extérieur de la sortie le jeudi qui sera assisté par des amis, la famille et les supporters y compris les membres de la Fierté de Chatham-Kent. (Pride Chatham-Kent)

En fin de matinée lundi, plusieurs centaines de personnes avaient rejoint le groupe Facebook.

Duckworth dit qu'elles ne retourneront pas à ce Tim Hortons.

«Nous voulons nous assurer que cela ne se reproduira pas à quelqu'un d'autre, parce que cet incident n'aurait jamais dû arrivé."

Selon l'article «Lesbian couple booted from Ont. Tim Hortons» CTV.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *