Dès le 1er janvier 2012 on pourra planter du cannabis à la maison

C'est dans les cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève et Fribourg

Les plantes de cannabis pourront fleurir librement dans le salon ou sur le balcon de particuliers des Romands, à condition qu’elles restent au nombre de quatre, et qu’elles ne soient pas commercialisées.

Dès le 1er janvier 2012 on pourra planter du cannabis à la maison Cette autorisation découle du Concordat latin sur la culture et le commerce du chanvre, ratifié cette année par les cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève et Fribourg.

Le Jura, le Valais et le Tessin, doivent encore se prononcer selon La Tribune de Genève.

Ainsi, chaque personne qui souhaite cultiver plus de quatre plantes a l’obligation de l’annoncer aux autorités compétentes, afin de recevoir une autorisation. En outre, ces dernières se réservent le droit de procéder à des contrôles intempestifs, y compris chez les particuliers. 

Contre la dépénalisation de la consommation

Dans Le Matin Michel Rothen, président du PDC du Valais romand, relève que son parti s’opposera à la ratification du Concordat, débattu aujourd’hui au Grand Conseil valaisan. «Nous avons toujours été contre la dépénalisation de la consommation, nous ne pouvons donc pas accepter que la loi autorise chacun à cultiver quatre plants de chanvre chez lui.»

Ceci pourrait vous intéresser: Cultiver votre cannabis maison ?

Si cette autorisation du Concordat latin sur la culture et le commerce du chanvre est accepté vous aurez besoin de conseils.

Que faire pour lancer sa culture en un après-midi

Rue 89 proposait en mai un article parlant des bons tuyaux, mais aussi les bons produits, tout ce qu'il faut pour lancer sa culture en un après-midi.

Sa première tentative, il ne savait pas très bien comment s'y prendre, il a trouvé de l'aide dans un « growshop » 

« On sait très bien que ces magasins servent à ça. A l'intérieur, on ne prononce jamais le mot cannabis. Le personnel comme les clients préfèrent parler de “plantes”. Mais les vendeurs sont des experts,

« Ils distillent de bons conseils. »

Joseph a 26 ans, il cultive « sérieusement » du cannabis chez lui depuis trois ans. Dans sa chambre trônent une « box » éclairée et ventilée, et une dizaine de produits : engrais, nutriments, substrats et pipettes, tous de la marque Canna. Sans parler des trois plants en pleine floraison. suite sur Rue 89

Laisser une réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivant

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


− deux = 3