L’usage des téléphones « intelligents », à l’origine d’une nouvelle épidémie

Techno et santé – SMS, tablettes numériques

Des troubles liés à l'utilisation intensive du téléphone portable:

L'usage des téléphones "intelligents", à l'origine d'une nouvelle épidémie 1. Effets néfastes sur le cerveau,
2. Tendinite du pouce,
3. Douleurs dans la nuque et au niveau des épaules,
4. Maux de tête
5. Gênes dans les bras
6. Convergence visuelle.

Nouvelle épidémie

Après la tendinite du pouce, un nouveau mal touche les utilisateurs de téléphone portable. Il s'agit du "text-neck", qui, du fait des mauvaises positions de la tête pendant l'utilisation, provoquerait des douleurs à la nuque.

Après les inquiétudes sur les effets néfastes du portable sur le cerveau, c'est sur la nuque que se concentre les nouvelles inquiétudes.

La maladie des accros au texto: Le "text neck", ou douleur du cou liée aux textos, est le nom donné par les Britanniques pour désigner cette nouvelle épidémie, liée à l'utilisation intensive des portables.

Une chiropraticiene britannique, Rachael Lancaster, fait état dans The Telegraph d'un nouveau mal lié au téléphone portable: le "text-neck" rapporte l'Express

Chiropratique

"J'ai eu une patiente qui souffrait d'une inflammation des tendons du pouce, du fait de l'usage des touches du téléphone, au point de ne plus pouvoir utiliser sa main pendant des semaines", témoigne Tim Hutchful, de l'Association britannique des chiropraticiens, commanditaire d'un sondage sur le sujet.

Des touches trop petites

L'usage des téléphones "intelligents", permettant de texter, surfer sur le net, twitter Facebook etc., est en plein essor : 44% des Britanniques utilisent leur téléphone pour d'autres usages que la parole pendant une demi-heure à deux heures par jour, selon un sondage You Gov.

Or, "notre corps n'est pas fait pour fonctionner comme cela", constate Sammy Margo, membre de la Fédération britannique des kinésithérapeutes.

Elle incrimine notamment "des touches trop petites, qui contraignent nos doigts à des efforts trop soutenus".  "Un de mes patients a dû arrêter du fait des douleurs, et s'est équipé d'un logiciel de reconnaissance vocale", témoigne-t-elle.

L'écran et les mauvaises postures

Outre le problème des touches, l'écran est à l'origine de mauvaises postures. "Le poids moyen de la tête est de 4,5 à 5,5 kg", remarque Tim Hutchful.

Dans la posture idéale, où on peut tracer une ligne droite entre l'oreille, l'épaule, la hanche, le genou et la cheville, ce poids est réparti sur l'ensemble du corps.

Mais lorsque nous regardons un écran, notre tête se désaxe vers l'avant et "nous ressentons son poids jusqu'à quatre fois plus", souligne M. Hutchful.

Les muscles de la vision, mâchoire, du cou, des épaules

Emmanuelle Rivoal, ostéopathe à Paris, voit elle aussi de plus en plus de patients paralysés de douleurs, en raison de leur trop grand nombre d'heures passé devant un écran.

"Pour moi, l'inconvénient majeur c'est la convergence visuelle", dit-elle "le téléphone, la tablette, l'ordinateur impliquent la mobilisation des muscles de la vision".

"Le problème c'est qu'un muscle mobilisé en permanence appelle les autres muscles pour l'aider: muscles de la mâchoire, du cou, des épaules  etc…", explique-t-elle, rapporte le TF1 pour tous les détails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *