Pierre Boisvenu: «On m’attaque parce que je suis conservateur. J’en suis convaincu»

Justice et Politique – Projet de loi C-10
 
Pierre Boisvenu: «On m'attaque parce que je suis conservateur. J'en suis convaincu»«Il y a quelque chose de plus ou moins sain ici.

On est en train de personnaliser le débat autour de Pierre-Hugues Boisvenu alors que c'est un projet de loi du Parti conservateur, mais qui est aussi partagé par des milliers de victimes au Canada», a-t-il dit.

Il a affirmé que le Barreau se prononce contre les projets de loi qui visent à assurer la sécurité du public.

Il estime que c'est le cas parce que les attaques contre lui sont ciblées et personnelles.

«J'ai l'impression que tout ce que les conservateurs ont présenté dans le domaine judiciaire est une fin de non-recevoir au Québec.»

Sans aller jusqu'à prétendre que le gouvernement du Québec qui réclame avec beaucoup de vigueur des amendements à C-10 a une dent contre le gouvernement conservateur, il a indiqué «que ça n'a pas été un lit d'amoureux entre les deux gouvernements depuis des années».

Soutien Facebook des victimes et des citoyens 

Depuis mes sorties pour appuyer le projet de loi C-10 et dénoncer mes détracteurs qui sont contre les mesures du projet, dont certains n'ont même pas pris connaissance de son contenu ou me demandent de me taire sous pretexte que je ne suis pas un élu, des centaines de citoyens m'ont témoigné leur appui. MERCI A VOUS TOUTES ET TOUS. écrit-il sue sa page Facebook

Il maintient avoir le soutien des victimes et des citoyens qui lui envoient des courriels approbateurs pour toutes les modifications souhaitées par le gouvernement au Code criminel rapporte les médias Québécois dont l'article «Boisvenu se dit victime d'attaques personnelles» du site Branchez-vous avec La Presse Canadienne Pour lire tous les détails

Site Web personnel de Pierre-Hugues Boisvenu  Image: capture d'écran

Une réflexion au sujet de « Pierre Boisvenu: «On m’attaque parce que je suis conservateur. J’en suis convaincu» »

  1. Le sénateur Boisvenu : un fanatique de la répression
     Ce n’est pas à un spécialiste des questions judiciaires que le gouvernement conservateur a confié la réforme de la justice criminelle, mais à un lobbyiste de la répression, à un fanatique qui a une fixation pour venger la mort de sa fille. Nous avons un mandat fort pour la répression disent-ils? Une minorité les a amenés au pouvoir, dont une très faible participation au Québec. De plus on ne leur a pas donné un chèque en blanc pour utiliser un non élu fanatique pour mépriser la science de la justice, pour cracher sur les membres du Barreau en les traitant de défenseurs de la criminalité, pour enlever aux juges le pouvoir de juger des circonstances de chaque cause en leur imposant des verdicts minimaux.
     M. Boisvenu  répète toujours que l’assassin de sa fille aurait dû se trouver en prison au moment du meurtre pour finir ses 3 ans de peine. Mais le monstre qui a commis ce crime n’était pas un meurtrier encore. Malheureusement, on ne peut pas enfermer à vie tous ceux qui représentent un risque. Est-ce que, après 3 ans de prison, ce gars aurait sorti doux comme un agneau et n’aurait jamais agressé ou tué de femme?
     Combien de milliards nous coutera la vengeance du Sénateur Boisvenu? Si au moins ça améliorait la justice criminelle mais la science prouve que la prison équivaut à investir dans l’université du crime. Et que veut dire l’argument de la défense des droits des victimes? Est-ce qu’une victime a un droit inaliénable à une vengeance à la mesure de ses souhaits? Est-ce que négliger la prévention ou renier la possibilité de réhabilitation à un jeune criminel protègera de futures victimes?
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *