Une mère de Calgary accusée d’avoir jeté son bébé à la poubelle et le meurtre de deux autres enfants

Le père a retrouvé et sauvé le bébé dans le conteneur –

Une mère de Calgary accusée d'avoir jeté son bébé à la poubelle et le meurtre de deux autres enfantsMeredith Katharine Borowiec, accusée récemment d'avoir jeté son nouveau-né dans une poubelle de Calgary en octobre 2010.

Elle est maintenant accusée d'avoir tué deux autres enfants. Mais la police affirme que leurs dépouilles ne seront sans doute jamais retrouvées.

Les enquêteurs affirment que les deux enfants de Meredith Katharine Borowiec, âgée de 30 ans, sont nés en 2008 et 2009 et sont morts peu après leur naissance.

Selon la policière Kelly Campbell, il est très improbable de réussir à retrouver les dépouilles, des deux enfants morts en raison de la longue période de temps durant laquelle l'emplacement des corps est demeuré inconnu. «Cela a été une longue enquête très stressante… et choquante », dit-elle.

Enquête

En octobre 2010, le troisième enfant a été sauvé d'un conteneur à déchets et l'enquête sur cette affaire a mené la police à déposer les accusations de meurtre.

Un citoyen a entendu un bébé qui pleurait dans une poubelle, le 19 octobre 2010, près de l'appartement de Borowiec

James Patton a dit qu'un autre homme, qui s'est avéré être le père du garçon, a trouvé le nouveau-né, nu, dans  sac poubelle en plastique.

"Nous avons déchiré le sac et trouvé le bébé … vous pouviez voir le cordon ombilical", a déclaré Patton à l'époque.

Les preuves suffisantes pour déposer des accusations ont été recueillies lors d'entrevues avec des témoins, a-t-elle précisé.

On croit que les trois enfants sont nés à Calgary, a dit Campbell, mais la police ne sait pas comment les deux premiers sont morts.

L'avocat a demandé au juge John Bascom d'ajourner l'affaire jusqu'à 29 novembre, alors qu'il attend la divulgation du procureur de Jayme Williams.

Il s'attend à recevoir de plus amples informations d'ici la fin de la semaine.

Source: Calgary Sun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *