Brésil: Une tueuse en série de chats a été arrêtée

Actualité – Insolite – photos: 35 chats et quatre chiens trouvés dans des sacs

La police brésilienne a ouvert une enquête sur une femme soupçonnée d'avoir tué trente-trois chats et quatre chiens chez elle, à Sao Paulo, et si cela s'avère, la tueuse en série sera jugée pour maltraitance d'animaux, a rapporté mercredi la presse locale.

Dalva Lina da Silva, 42 ans, a été arrêtée le 13 janvier en flagrant délit lorsqu'elle déposait des sacs en plastique contenant des cadavres de félins dans les rues de son quartier.

Elle a été remise en liberté le temps de l'enquête.

Sur une base du bouche à oreille, la ménagère Lina Dalva da Silva, 42 ans, était connue à travers la ville comme un protectrice active des animaux.

Sa maison de quatres étages, située dans un paisible quartier Mantiqueira sur rue bordée d'arbres à Vila Mariana, était très recherché par les gens qui voulaient faire un don de leurs chats ou leurs chiens.

Mais un groupe de protection des animaux a commencé à la soupçonner de mauvais traitements et a embauché un détective privé.

Plusieurs fois, elle est allée au  comme Parc Aclimação  ramasser des animaux abandonnés qui erraient. Ces derniers jours, cependant, il y a des preuves solides que l'adresse dans le sud, en fait fonctionnait comme un cimetière pour animaux de compagnie.

Le soir 12, la police s'est pointé chez-elle pour une perquisition et ont trouvé quatre sacs contenants 35 chats et quatre chiens enveloppés individuellement dans du papier journal et des chiffons.

A l'intérieur de la résidence, ont été retrouvés vivante un chien et huit chats, et une série de cages, les litières, des pots de nourriture et de médicaments à usage vétérinaire. L'affaire a été enregistrée dans le département de la police pour la protection de la Citoyenneté dans le centre, qui s'occupe maintenant de l'enquête.

Onze personnes ont été entendues. Le témoignage de Dalva devrait avoir lieu le lundi (23). «C'est notre principal suspect», a déclaré le délégué José Damasceno Celso Junior. Selon le quotidien brésilien le Veja Sao Paulo (plusieurs photos)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *