Fumer causerait plus rapidement un déclin mental chez l’homme que chez la femme

Le déclin des fonctions cognitives avec l'âge et le tabac – 

Fumer causerait plus rapidement un déclin mental chez l'homme que chez la femmeEn bref – Fumer longtemps en vieillissant aurait un impact sur les fonctions cognitives, le langage, la concentration et le raisonnement, selon une étude publiée dans un magazine américain.

«Pour leur mémoire, leur langage, et leurs capacités exécutives, l'étude justifierait pleinement l'arrêt total du tabac, même à un âge avancé», expliquait Jean-Christophe Bier, chef de clinique adjoint en neurologie à l'Hôpital Erasme à Bruxelles.

Plus d'hommes que de femmes

Hommes et femmes ne seraient d'ailleurs pas égaux devant le déclin des fonctions cognitives avec l'âge et le tabac. Ces messieurs subiraient un déclin plus rapide. C'est la conclusion d'une étude britannique.

Un fait surprenant

Les hommes qui ont arrêté de fumer dans les dix ans qui ont précédé les premiers tests couraient toujours un risque plus élevé de déclin mental. Selon le journal télévisé de 19h avec Nadia Bouria à RTL. (Lire tous les détails)

Vidéo exportable RTL: La cigarette serait nocive pour le bon fonctionnement du cerveau

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *