Beurk ! Des escargots géants attaquent Miami

Insolite – Vidéo – Beurk ! Des escargots géants dangereux envahissent Miami

Beurk ! Des escargots géants attaquent MiamiEn bref – "Beurk!", grimace Yolanda Garcia Burgos. Un matin, elle a retrouvé le mur extérieur de sa maison de Miami en Floride (sud-est) couvert d'excréments d'escargots, d'épais filaments noirs enchevêtrés et collés.

Avec l'aide des inspecteurs du département de l'Agriculture de Floride, elle a ramassé 583 mollusques en une seule semaine dans ses buissons, derrière une planche, près du barbecue ou dans le lierre.

Ces escargots sont, en effet, dangereux.

Leur bave, très abondante, peut contenir un ver qui transmet une forme non mortelle de la méningite, mais qui provoque de violents maux de ventre.

Surtout, le "lissachatina fulica" est un glouton. 500 variétés de plantes sont à son menu, de la cacahuète au melon, et il adore l'enduit des murs de Yolanda, qui contient le calcium indispensable à la construction de sa colossale coquille.

"S'ils s'installaient pour de bon, ils pourraient dévaster l'agriculture de Floride", frémit Mark Fagan. "L'agriculture est la deuxième activité économique après le tourisme ici". .

Personne ne sait comment cette espèce, l'une des plus grosses et voraces du monde, a débarqué à Miami.

En 1966, un garçon avait fait venir trois escargots géants comme animaux de compagnie, que, par lassitude, sa grand-mère avait fini par libérer dans la nature. De ces trois spécimens naquirent 18.000 rejetons, qu'il fallut neuf ans et un million de dollars pour éradiquer.

Il reste interdit d'en importer sans permis aux Etats-Unis, mais les autorités précisent avec insistance que le gastéropode est la vedette d'une certaine religion afro-caribéenne, la santeria.

Le retour de cet escargot est-il "lié aux pratiques de cette religion afro-caribéenne ou au fait que quelqu'un les ait fait venir comme animaux de compagnie, et les aurait ensuite laisser s'échapper ?", se demande Mark Fagan, porte-parole du département de l'Agriculture de Floride.

Une enquête fédérale devrait conduire au coupable. En attendant, une cellule de crise a commencé l'extermination. Source: Orange pour lire tous les détails

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *