Elle a publié ses photos avec les seins nus sur Facebook … elle sera lapidé à mort

Actualité Monde/ Tunisie – 

Un prédicateur salafiste tunisien a décidé que la jeune fille de 19 ans qui a publié ses photos avec les seins nus sur Facebook sera lapidé à mort avant qu'elle ne commence "une épidémie".

Le prédicateur Alami Adel, qui préside la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, en disant: 
 
"Selon la loi de Dieu, elle mérite 80 à 100 coups de fouet, mais ce qu'elle a fait vaut beaucoup plus que cela. Elle mérite d'être lapidé à mort et qu'elle doit être mis en quarantaine parce que ce qu'elle fait incitera d'autres à faire pareil. "
 
«Elle est comme une personne qui souffre d'une maladie grave et contagieuse, et elle doit être isolée et traitée», at-il ajouté.
 
La jeune Amina, qui fait partie d'un mouvement féministe appelé FEMEN est vu en train de fumer une cigarette torse nu avec des mots arabes écrits sur sa poitrine en noir qui se lit en français «Mon corps m'appartient».
 
Les médias tunisiens ont dit que si Amina a commis l'infraction en Tunisie, elle ne pouvait être puni de deux ans d'emprisonnement et d'être condamné à une amende entre 60 $ et 600 $.
 
Une pétition et une journée internationale d'action soit le 4 Avril pour dénoncer les menaces contre Amina ont été organisées par les militants.
 
Plus de 10.000 personnes ont signé la pétition appelant à ceux qui ont menacé la vie d'Amina être poursuivis.
 
Jeudi le compte Facebook d'Amina a été piraté. La page aurait été infiltré et les vidéos et les photos ont été remplacés par des versets du Coran.
 
"Merci à Dieu, nous avons piraté cette page immoral et le meilleur est encore à venir", selon un message signé par "al-Angour», un hacker apparente.
 
FEMEN Tunisia a publié une déclaration condamnant «les menaces barbares des islamistes quant à la nécessité de représailles contre Amina militante tunisienne."
 
«Nous avons peur pour sa vie, et nous appelons les femmes à se battre pour leur liberté contre les atrocités religieuses", a ajouté.
 
Le mois dernier, FEMEN a rassemblé des femmes iraniennes en Suède, qui sont descendus dans les rues de Stockholm qui manifestaient contre le hijab (voile islamique).
 
Source : Alarabiya   News Naij
 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *