Deux canadiens non-musulmans abattu en plein jour dans un centre commercial à Nairobi

Actualité Monde

Le groupe somalien Al-Qaïda lié à Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l'agression, qui aurait ciblé des non-musulmans.

Un centre commercial de Nairobi est maintenant dans sa deuxième journée sous un siège violent qui a tué deux Canadiens et au moins 57 autres personnes, en tant que conseillers israéliens se sont accroupis avec les forces kenyanes aujourd'hui pour formuler une stratégie à débusquer les militants islamistes qui détiennent des otages à l'intérieur du centre

Un des Canadiens a été confirmé par plusieurs ministères fédéraux comme étant comme Annemarie Desloges, un diplomate de 29 ans qui a travaillé à l'ambassade du Canada. Desloges n'était pas en service au centre commercial Westgate de la capitale kenyane ce samedi, quand les militants ont attaqué avec des fusils d'assaut et des grenades.

Desloges avait travaillé à la fois pour Citoyenneté et Immigration Canada ainsi que l'Agence des services frontaliers du Canada au Kenya depuis deux ans, confirmé dans une déclaration samedi soir.

Un deuxième Canadien tué dans l'attentat n'a pas encore identifié.

Le groupe somalien Al-Qaïda lié à Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l'agression, qui aurait ciblé des non-musulmans.

Un centre commercial de Nairobi est maintenant dans sa deuxième journée sous un siège violent qui a tué deux Canadiens et au moins 57 autres personnes, en tant que conseillers israéliens se sont accroupis avec les forces kenyanes aujourd'hui pour formuler une stratégie à débusquer les militants islamistes qui détiennent des otages à l'intérieur du centre

Un des Canadiens a été confirmée par plusieurs ministères fédéraux comme étant comme Annemarie Desloges, un diplomate de 29 ans qui a travaillé à l'ambassade du Canada. Desloges n'était pas en service au centre commercial Westgate de la capitale kenyane samedi, quand les militants ont attaqué avec des fusils d'assaut et des grenades.

Desloges travaillait à la fois pour Citoyenneté et Immigration Canada ainsi que l'Agence des services frontaliers du Canada au Kenya depuis deux ans, confirmé dans une déclaration samedi soir.

Un deuxième Canadien tué dans l'attentat n'a pas encore identifié.

Source: CBC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *