Des jeunes filles enlevées par des extrémistes islamistes pour en faire des bombes humaines

Des jeunes filles enlevées d'une école d'embarquement du Nigeria par des extrémistes islamistes pour en faire des bombes humaines (intégrale trduit en votre langue)
dynamite
Libre pour usage commercial Pas d’attribution requise En savoir plus
Cameroun - Une adolescente qui s'est rendu avant d'effectuer un attentat suicide dans le nord du Cameroun a dit aux autorités qu'elle était l'un des 276 jeunes filles enlevées d'une école d'embarquement du Nigeria par des extrémistes islamistes il y a près de deux ans, selon les autorités samedi.
Si confirmé le développement marquerait les premières nouvelles des disparues, depuis de nombreux mois. On a longtemps craint que certaines sont utilisées par leurs ravisseurs Boko Haram pour mener à bien ces attaques étant donné le nombre croissant de jeunes femmes kamikazes.
La jeune fille est âgée d'environ 15 ans, et se retourna avant détoner ses explosifs, a déclaré Idrissou Yacoubou, le chef d'un groupe d'auto-défense en Limani, au Cameroun.
"La jeune fille avait l'air fatigué, mal nourris et psychologiquement torturé et ne pouvait pas nous donner plus de détails à propos de son séjour dans la forêt et comment ses autres camarades ont été traités," at-il dit rapporte le NY Daily News.

	

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *